Publicité(728X90)WEB_JUiN_QJ_FLASH
blue_payoff_1280x720_2
Article précedent «
Article suivant »

« Blue » éveille les consciences

facebooktwittergoogle_plusmail

« Blue » est né d’un pari: faire un film positif pour éveiller les consciences écolos.

Le dernier Disneynature montre la beauté de la vie dans l’océan. Il suit plusieurs personnages, loin des plastiques ou des coraux blanchis par le réchauffement climatique: le dauphin « Blue » qui apprend à chasser au côté de sa mère, la baleine à bosse et son petit de 4 mètres, l’orque redoutée…

Des images jamais vues tenant aussi bien à la patience (un an de tournage de la Polynésie au Mozambique ou aux Bahamas), qu’aux nouvelles technologies (drones, grues contrôlées à distance…).

Les caméras montrent la nuit, s’approchent au plus près des grands animaux comme des petits, et saisissent des scènes folles: un banc de requins lancé sur une colonie de mérous, des dauphins formant des « cercles de sable » pour piéger les poissons, une bataille de baleines mâles pour la femelle…

L’histoire se concentre sur les merveilles de la nature, la transmission, l’apprentissage, la solidarité, l’interdépendance ou l’intelligence, pour « créer de l’émerveillement, pour que le public, quel que soit l’âge, tombe amoureux et ait envie d’agir » pour la nature, a expliqué la filiale de Disney, qui a notamment produit « Océans », « Félins » ou « L’Empereur ».


Publicité(728X90)WEB_JUiN_QJ_FLASH

x