Publicité(728X90)WEB_JUiN_QJ_FLASH
Mort-de-Koko-le-gorille-qui-parlait-le-langage-des-signes
(photo STR / THE GORILLA FOUNDATION / AFP)
Article précedent «

Koko est mort!

facebooktwittergoogle_plusmail

La femelle gorille qui parlait le langage des signes est morte la semaine dernière à 46 ans.

Koko était devenue mondialement célèbre pour sa maîtrise du langage des signes et sa façon unique de « parler » avec les humains. Elle est morte mercredi dernier dans son sommeil au zoo de San Francisco, où elle était née le 4 juillet 1971 et avait vécu toute sa vie.

Dès 1972, une jeune psychologue pour animaux, Francine Patterson, lui avait appris le langage des signes, avant de poursuivre son apprentissage à l’université de Stanford, dans la fondation dédiée à l’étude des gorilles en captivité.

Koko – qui maîtrisait  plus de 1000 mots – et Patterson étaient devenues « amies », et le gorille a fait l’objet de nombreux reportages qui ont fait sa notoriété.

La couverture de National Geographic, en octobre 1978, la montrait en train de prendre sa photo en se regardant dans un miroir:

index

Koko était aussi célèbre pour son affection pour son premier chaton, une histoire d’amour devenue un livre pour enfants: « Koko’s kitten » (Le chaton de Koko). A la mort du chat, renversé par une voiture, Koko avait affiché son chagrin des mois durant. Elle avait ensuite eu d’autres chats, avec lesquels elle devait se montrer tout aussi tendre et joueuse, comme le montraient des vidéos qui ont fait le tour du monde.


Publicité(728X90)WEB_JUiN_QJ_FLASH

x