PublicitéQJ-15-euros-an
Photo512
Article précedent «

Juno est bien arrivée!

facebooktwittergoogle_plusmail

Après avoir parcouru trois milliards de kilomètres, la sonde Juno de la Nasa est toute proche de Jupiter. Elle va se mettre en orbite autour de la plus grande planète du système solaire dont elle doit percer les mystères.

Après avoir été très excité et très anxieux ces derniers jours, Scott Bolton est soulagé. Le responsable scientifique de la « mission Juno » a sabré le champagne mardi à 03H18 GMT, quand son bébé, une sonde de 3,6 tonnes qui avance à 64 km/seconde grâce à l’énergie solaire, s’est fait happer par la gravité de Jupiter. Elle a ensuite pointé ses trois grandes antennes solaires vers le soleil, dont elle dépend pour son énergie.
Après deux révolutions de 53,5 jours, Juno trouvera sa place en octobre prochain dans l’orbite  de 14 jours qui lui fera frôler successivement les deux pôles de la planète dissimulée sous une épaisse couche nuageuse.
La sonde effectuera 37 survols, dont la plupart entre 10.000 et 4.667 km au-dessus des nuages de la géante gazeuse, pour un total de 18 mois.
Pendant les approches de Jupiter, les instruments de la sonde étudieront ses gigantesques aurores boréales, son atmosphère, sa magnétosphère et son immense tache rouge. L’un des objectifs principaux de la mission sera de mieux comprendre de quoi se compose l’intérieur, jusqu’ici inobservable, de la planète géante. On ne sait même pas d’ailleurs si elle a un noyau! Juno, mission de 1,1 milliard de dollars lancée le 5 août 2011, va ainsi cartographier les champs gravitationnels et magnétiques de Jupiter.

 


PublicitéQJ-15-euros-an

x