Publicitébanniere-QJ-MAR-728X90
manga
Article précedent «

AnoHana, un « ascenseur émotionnel »

facebooktwittergoogle_plusmail

Marion Nourry, 15 ans, du collège de La Chatoire au Tampon, est venue en stage au Quotidien. Elle présente AnoHana, qui fait l’unanimité parmi les fans de manga.

AnoHana est un manga animé dramatique en couleur réalisé en 2011 par Tatsuyuki Nagai. Ce manga de 11 épisodes raconte l’histoire d’un groupe qui a perdu une amie : Menma. Des années après l’incident, Jin-Tan, traumatisé, est toujours sous le choc : le fantôme de Menma le suit. Il pense qu’il n’est que le sujet d’hallucinations et s’est exclu de la société. Il ne va plus à l’école. Le groupe d’amis s’est séparé, ne partageant plus les mêmes centres d’intérêt. Jin-Tan fait son possible pour réaliser le voeu de son amie défunte pour qu’elle puisse reposer en paix. Pour cela il lui faudra réunir tous les membres de leur groupe. Menma n’est-elle qu’illusion ? est aussi la scénariste de Black buttler et Vampire Knight. Elle sait créer des personnages attachants comme : Menma , un fantôme qui a gardé son âme d’enfance. AnoHana est un véritable ascenseur émotionnel .On passe du rire aux larmes. Okada Mari nous embarque dans un époustouflant voyage visuel et sonore au coeur du Japon. Ce scénario est un shōnen(*) tout a fait crédible. On ne s’ennuie pas. Okada Mari fait un tabac auprès des otakus, ces personnes passionnées par les mangas et la culture asiatique.

Marion Nourry

(*) Shōnen : «manga qui visse les adolescents»


Publicitébanniere-QJ-MAR-728X90

x