PublicitéQJ_Octobre_2021_WEB
IMG_0026

#Archéologie : Des collégiens initient des élèves de primaire à l’exercice de la fouille

facebooktwittergoogle_plusmail

Dans le cadre des Journées Européennes de l’archéologie (du 18 au 20 juin) et avec l’appui du Réseau d’Éducation Populaire, une classe  de 6ième du Collège Adrien Cerneau s’est initiée aux travaux de recherche et à la fouille archéologique il y a plusieurs semaines. L’aboutissement de leur travail a eu lieu ce matin durant l’atelier archéologie qui s’est déroulé au sein même de l’établissement, dans un espace dédié préparé en amont par l’équipe pédagogique. La classe de 6ième a pu montrer les rudiments de la fouille archéologique à d’autres élèves, plus jeunes en classe de CM1-CM2 de l’école Albert Montlivet.

C’est une première pour le Collège Adrien Cerneau, situé à Sainte-Marie :un chantier dédié à la fouille archéologique spécialement conçu pour les élèves avec du sable et des  faux vestiges simulant de réelles trouvailles (vases, squelettes et outils d’un autre temps). On s’y croirait presque ! Faire des recherches, travailler sur des thématiques telles que la Préhistoire et l’antiquité, apprendre à effectuer des fouilles archéologiques en veillant au protocole en vigueur dans la profession (afin de na pas abîmer les vestiges), voilà le vaste programme auquel s’attèle la classe de 6ième de Mme Jegou Bélinda, depuis plusieurs semaines. Aujourd’hui c’est le jour J, ils ont pu montrer ce qu’ils ont appris à quelques élèves d’une classe de CM1-CM2 de l’école Albert Monlivet.

« La préhistoire est la base de l’archéologie »

Il faut dire que la professeure est rodée à l’exercice et maitrise son sujet. En effet, L’archéologie, elle connaît. »L’archéologie est l’option que j’ai choisi lors de mes études de Licence, en plus d’être un sujet passionnant, je trouvais intéressant de mettre en pratique l’exercice de la fouille avec ma classe, vu que nous étudions la Préhistoire et l’Antiquité durant l’année de la 6ième », explique t-elle, en ajoutant que « la préhistoire est la base de l’archéologie« .

Les différents ateliers au programme étaient l’étude d’un site européen, un site de l’Océan Indien dont le site du cimetière marin de Saint-Paul. Toute les recherches ont été effectuées par les élèves. « Nous avons même crée des jeux de société autour des thématiques étudiées, des jeux de l’oie et de la mémoire.

« Devenir Archéologue, des études longues et difficiles »

Les élèves ont même eu la chance d’être encadrés par un archéologue, Jonhattan Vidal, également adjoint à la conservation régionale de l’archéologie. « Je suis intervenu en amont auprès des 6ième, pour leur expliquer les rudiments du métier d’archéologue, sans la vision souvent fantasmée, que peut véhiculer le cinéma « , précise t-il. En effet, devenir archéologue cela ne s’improvise pas, « les études sont longues et très exigeantes » ajoute t-il. Dans l’ensemble, les élèves ont pris conscience de l’importance de la discipline et ont montré un vif intérêt.

Mission réussie donc pour le principal de l’établissement, le réseau REP, l’archéologue Jonhattan Vidal et la professeure Bélinda Jegou, à l’initiative du projet.En témoignent l’intérêt de Soufiane 12 ans « J’aime bien apprendre aux CM1-CM2 ce que j’ai moi même appris , comment fouiller sans abîmer les objets « , précise t-il. Même engouement pour Lihabibou et  Keran « on est tellement heureux, c’est très intéressant de mettre en pratique, ce qu’on a étudié depuis le début de l’année. » affirment-ils avec le sourire.

Quelques questions à l’archéologue Jonhattan Vidal

JR : Vos découvertes les plus marquantes ?

J.VIDAL : Sur le site d’Alésia, lorsque nous avions découvert sous un sanctuaire gallo-romain, la source sacrée, cela reste un moment très émouvant. Et à la Réunion lorsque nous avons fait la découverte d’un bouton en bronze de type anglais de la royale artillerie datant de 1810 ,qui provenait d’un uniforme militaire ça aussi c’était assez exceptionnel.

JR: Quelles fouilles avez-vous effectué à la Réunion ?

J. VIDAL : Le site de la Colline du théâtre plein-air de Saint-Gilles avec des étudiants en Histoire de l’Université de la Réunion, le programme de recherche mené à Mafate, le « Lazaret 2″ Cimetière des Engagés, le Massif du Volcan et des travaux au cimetière marin de Saint-Paul où l’on a découvert des squelettes très bien conservés grâce au sable de la plage.

JR : Quel est votre objectif en animant des ateliers comme celui de ce matin (bac de fouille archéologique…) ?

J. VIDAL : Montrer une vision réaliste de mon métier. Bien souvent, la vision qu’en a le grand public est fantasmée. Et surtout prouver l’importance de la discipline.

JR: Vous avez suscité des vocations grâce à vos interventions ?

J.VIDAL : Même si ce n’est pas mon objectif premier, si l’on y parvient cela fait forcément plaisir. Je tiens avant tout à expliquer aux jeunes qui souhaitent travailler dans ce domaine qu’il y a peu de recrutements mais pour les rares postes existants, ils peuvent se trouver aussi bien au niveau technicien que chercheur (le plus haut grade).

vqtod8FLRAa6qxx1jZMYSQ_thumb_1a0d

Lihabibou, 11 ans en 6ième

 

Soufiane 12 ans en 6ième pendant la matinée archéologie.

Soufiane 12 ans en 6ième pendant la matinée archéologie.

 

Jonhattan Vidal, archéologue, encadre les élèves durant l’atelier fouille archéologique, en compagnie de Bélinda Jegou (en bleu marine), professeure référente.

IMG_0029

En t-shirt bleu, un élève de primaire(CM1), écoute attentivement les consignes du chantier fouille ,données par une élève de 6ième.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_1a13

Les primaires en action ! après avoir écouter les consignes et conseils des plus grands.

IMG_0034

Les 6ième en pleine découverte des vestiges enfouis par l’équipe pédagogique.

IMG_0036

La fiche pratique pour fouiller comme un vrai archéologue

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_1a18

De gauche à droite : Jonhattan Vidal, archéologue – Monsieur Boilay, principal du Collège Adrien Cerneau – Bélinda Jegou professeure de la classe de 6ième du Collège Adrien Cerneau initiatrice du projet – et Monsieur Ferblantier, coordonnateur du réseau d’éducation prioritaire (REP).

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_1a12

 

JR

Crédit photo Julie Ribeyra

 

 


PublicitéQJ_Octobre_2021_WEB

x