PublicitéQJ juin 2022
Club échecs Collèges Les Deux Canons

Dix jeunes du collège Les Deux Canons en finale du championnat scolaire d’échecs

facebooktwittergoogle_plusmail

Dix collégiens scolarisés au collège Les Deux Canons de Sainte-Clotilde se sont qualifiés pour la finale du prochain championnat de France des collèges d’échecs qui aura lieu du 17 au 19 juin à Brissac, en région Occitanie. Il s’agit de leur deuxième participation à ce championnat.

Le club d’échecs du collège Les Deux Canons accueille les élèves du lundi au vendredi entre midi et deux.

« C’est une fierté pour les élèves qui pratiquent les échecs sur leur temps libre en midi et deux, environ cinq heures par semaine », explique Le Dung Tran, professeur de mathématiques et passionné d’échecs. Cela fait sept ans maintenant qu’il accueille tous les jours des élèves de tous niveaux au club d’échecs, créé en 2014. « Les échecs sont une discipline sportive à part entière qui leur ouvre de nombreuses compétences. Aux échecs, il faut pouvoir calculer, et certains sont aujourd’hui capables de calculer jusqu’à quatre coups à l’avance. C’est un jeu qui réclame de la concentration, de la mémoire et beaucoup de maîtrise de soi, précise le professeur de mathématiques avant d’ajouter que le championnat auquel participent ses élèves est « une compétition difficile ». « Certains établissements ont mis en place des systèmes proches du sport-études pour préparer leurs élèves. »

Une seconde participation pour les jeunes joueurs

La finale de ce championnat d’échecs réunira vingt-six équipes issues des académies participantes. Celles-ci s’affronteront à travers neuf rondes de quinze minutes chacun. Pour le collège Les Deux Canons, cette deuxième participation est l’occasion de montrer de quoi les jeunes de La Réunion sont capables. S’ils avaient fini parmi les quinze premiers lors de leur première participation, les joueurs passionnés ont pour cette deuxième participation plus d’ambition : ils aimeraient finir parmi les dix premiers. Certaines joueurs comme Ryan ont même un objectif plus poussé : figurer dans le top 5.

Une cagnotte en ligne a été lancée pour soutenir les collégiens

Pour aider l’établissement à boucler le budget qui permettra aux jeunes de participer à cette finale, une cagnotte a été lancée en ligne par une ancienne élève et membre du club d’échecs du collège Les Deux Canons. Pour y accéder, cliquez ici.

Paroles de jeunes passionnés

Ryan

Ryan, en classe de 3ème , joue aux échecs depuis le CM2 grâce à un ami. « C’est un jeu très stratégique, je suis confiant pour le championnat », lance-t-il

 

Elisa, en classe 3ème, a commencé à jouer aux échecs à l'école primaire. " On a tous évolué, on a du potentiel, on peut y arriver et on se donnera à fond ", affirme la jeune fille.

Elisa, en classe 3ème, a commencé à jouer aux échecs à l’école primaire. « On a tous évolué, on a du potentiel, on peut y arriver et on se donnera à fond », affirme la jeune fille.

 

Malo, en classe de 4ème, a appris à jouer aux échecs avec son grand-père, un grand passionné. " A force d'en jouer, je suis devenu compétiteur. J'aimerais être parmi les meilleurs", déclare-t-il.

Malo, en classe de 4ème, a appris à jouer aux échecs avec son grand-père, un grand passionné. « A force d’en jouer, je suis devenu compétiteur. J’aimerais être parmi les meilleurs », déclare-t-il.

 

Heinrick, en classe de 5ème, s'est mis à jouer aux échecs grâce à son frère qui l'a incité à se rendre au club d'échecs. " On apprend à réfléchir vite, c'est utile", lâche-t-il.

Heinrick, en classe de 5ème, s’est mis à jouer aux échecs grâce à son frère qui l’a incité à se rendre au club d’échecs. « On apprend à réfléchir vite, c’est utile », lâche-t-il.

 

Ilan, en classe de 5ème, joue depuis la 6ème. " Au début, je venais au club d'échecs juste pour manger plus tôt à la cantine mais finalement j'ai beaucoup apprécié les échecs et je prends plaisir à venir au club",  confie-t-il.

Ilan, en classe de 5ème, joue depuis la 6ème. « Au début, je venais au club d’échecs juste pour manger plus tôt à la cantine mais au fil des séances j’ai appris à aimer les échecs et aujourd’hui  je prends plaisir à venir au club », confie-t-il.

A.M

 

 


PublicitéQJ juin 2022

x