PublicitéQJ juin 2022
jardin decouverte Dr

DR

Le jardin de la découverte

facebooktwittergoogle_plusmail

Depuis deux ans, la promotion de bac pro « carrosserie » du lycée Georges-Brassens a crée un jardin dans leur établissement pour offrir à leurs camarades un havre de paix. Vendredi dernier, ils plantaient des arbres endémiques.

Pour la deuxième année, la classe de Bac Pro « carrosserie » du lycée Georges Brassens a créé un jardin sur une parcelle de 200 m2 dans leur établissement. Vendredi, ils y plantaient des arbres endémiques offerts par la mairie.

Cette aventure a commencé l’année dernière pendant les heures d’accompagnement spécialisé. Les élèves, encadrés de leur professeur de mathématiques et sciences, de ceux d’arts appliqués et de lettres décident de créer un espace agréable pour les pauses.

Un jardin à la française avec double symétrie axiale: cela a permis aux lycéens de travailler leurs cours de géométrie.

Un jardin zen l’année prochaine

L’année prochaine, ce seront les jardins zen à la japonaise qui seront à l’honneur. Comme les professeurs ont décidé de ne pas s’arrêter en si bon chemin, une professeur d’espagnol a offert quelques notions de permaculture en utilisant une pratique d’Amérique latine : la milpa, étudiée en cours.

Cela consiste à planter dans le même trou du maïs, des haricots et des courges, ici ce sont des citrouilles. Le maïs, en poussant, sert de tuteur aux haricots et la courge qui créé au sol un tapis de verdures maintient l’humidité nécessaire au maïs. Rien d’étonnant à ce que les trois plantes soient en Amérique latine appelées  « les trois sœurs ».

Les élèves sont en train de confectionner un herbier et des panneaux explicatifs pour chacune des plantes.
Ils poursuivent aussi leurs actions de valorisation des déchets de l’établissement : les canettes et les bouteilles en plastiques.

L’année dernière, ils avaient réalisé trois chiens que la Cinor leur a achetés à 2 000 euros, leur permettant de financer l’aménagement du jardin. Cette fois-ci ils s’attaquent à la fabrication d’un dodo.

Source: Le Quotidien du 15 mars 2017


PublicitéQJ juin 2022

x