PublicitéWEB-QJ-202205
visuel instruments traditionnels

Instruments traditionnels de La Réunion

Article suivant »

Les instruments traditionnels de La Réunion

facebooktwittergoogle_plusmail

Connais-tu ces instruments ?

Kayamb, roulèr, pikèr, sati, triangle ou ti fèr, bob ou bobre… Ce sont les instruments utilisés pour jouer le Maloya, musique traditionnelle de La Réunion classée au patrimoine immatériel de l’Unesco depuis 2009.

 

VISUEL ROULÈR INSTAGRAM

Le roulèr

Il appartient à la famille des membranophones c’est-à-dire que le son est produit par la       vibration de la membrane qu’on frappe avec les mains. À l’époque, nos ancêtres   confectionnaient les instruments avec les matériaux qu’ils avaient sous la main. Pour le       roulèr, ils utilisaient une barrique de rhums vide sur laquelle ils fixaient sur une peau de   vache. Cet instrument produit un son grave proche d’un cœur qui bat. On le considère   comme l’un des instruments piliers du Maloya.

VISUEL PIKÈR INSTAGRAM

Le pikèr 

Il appartient à la famille des idiophones c’est-à-dire que c’est un instrument à percussion qui produit les sons par lui-même sans caisse de résonance. Il est confectionné à partir de tiges de bambous. On le joue avec des baguettes par frappement. Le rôle de cet instrument est de marquer le rythme ternaire spécifique à notre Maloya.

 

 

VISUEL SATI INSTAGRAM

Le sati :

À l’origine, le sati était un instrument “malbar” attaché au niveau de la taille. On l’appelait d’ailleurs “tambour lo rein”. Classé aujourd’hui dans la famille des idiophones, cet instrument a évolué : il est installé sur le sol comme le pikèr et est reconnaissable à sa plaque de métal sur laquelle on frappe avec des baguettes. Il génère un son assez aigu et son rôle est de marquer le rythme ternaire du Maloya.

 

 

KAYAMB

Le kayamb :

Réalisé à partir de fleurs de canne et de graines de conflor qui sont dures et rondes comme des billes, le kayamb est un instrument qui appartient également à la famille des idiophones. Il produit un son par secouement. Son rôle est de marquer le rythme ternaire mais à la différence du pikèr et du sati, le kayamb dégage un son beaucoup plus soutenu.

 

 

VISUEL BOBRE

Le bob ou bobre :

Instrument appartenant à la famille des cordophones (instrument de musique à corde), le bobre est confectionné à partir d’une corde fixée comme un arc sur une calebasse qui agit comme une caisse de résonance. Son rôle est de générer un son “bourdon” qui va déterminer la tonalité du morceau. Cet instrument est davantage utilisé lors des fonnkèr ou des sirandanes (devinette).

 

 

VISUEL TRIANGLE

Le triangle ou Ti fèr :

De la famille des idiophones, le triangle est un instrument qui produit un son aigu. Son rôle est de marquer le rythme ternaire.

 


PublicitéWEB-QJ-202205

x