PublicitéWEB-QJ-202205
pastafari

La Nouvelle-Zélande a sa première « pastafari »

facebooktwittergoogle_plusmail

Une Néo-Zélandaise a été reconnue officiellement comme la première membre de l’Église « du monstre de spaghettis volant ». En décembre, la Nouvelle-Zélande avait reconnu cette Église appartenant au mouvement religieux « pastafari » dont les adeptes portent des passoires sur la tête, adulent les pirates et pensent que l’univers a été créé par un spaghetti volant… ce qui lui octroie en conséquence le droit de célébrer des mariages. Leur dieu est décrit comme « un tas de membres en spaghettis avec deux boulettes de viande et une paire d’yeux ». « Nous croyons fermement qu’on doit rire de nous-mêmes et rire de tout le monde », a confié la membre qui a reconnu que l’humour fait partie intégrante de l’Église.


PublicitéWEB-QJ-202205

x