Publicité(728X90)WEB_MARS
anthony melade grand corps malade
Article précedent «

Francofolies: Une première dans l’île pour Grand Corps Malade

facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article a été rédigé par Anthony Melade, 15 ans, jeune reporter pendant le festival.  Retrouve plus de photos et vidéos en direct sur Instagram (@meladeanthony) et un retour complet dans le QJ papier du mois d’avril!

Pour sa toute première fois à La Réunion, après une tournée de 150 concerts avec son dernier album « PLAN B », Grand Corps Malade à choisi les Francofolies  pour le plus grand plaisir des Réunionnais.

Il confie qu’il est très content d’être là parce qu’il sait que le slam existe à La Réunion. Il  dit également que les Francofolies n’est pas n’importe quel type de concert puisque c’est un festival en plein air et avec plein de monde.

Pour lui, le slam est un « terrain de liberté, de totale expression », il parle de ce qu’il a envie de dire, de son parcours, de ses sentiments, de l’actualité du moment…

En parallèle de la musique, Grand Corps Malade a une carrière cinématographique. Le thème de l’éducation l’intéresse en particulier: c’est à partir des souvenirs de ses années collège qu’est né le film La Vie Scolaire. Il y a une cohérence entre les textes de ses slams et ce qu’il raconte à l’écran.

Grand Corps Malade a un projet d’album au printemps qui s’intitulera « Mesdames » et qui ne sera réalisé qu’avec des femmes pour les mettre à l’honneur et libérer leurs paroles. Il a également un projet de troisième long métrage et une série sur le stand-up en cours d’écriture.

Que les fans du slammeur se rassurent! Grand Corps Malade n’a « aucune envie d’arrêter les disques et la scène ».


Publicité(728X90)WEB_MARS

x