Publicité
viste du gol (3)

(Reproduction des photos interdite)

Visite à sensations à l’usine du Gol

facebooktwittergoogle_plusmail

Les élèves de 3e PEP (préparation à l’enseignement professionnel) du collège Michel Debré de la Plaine des Cafres se sont rendus à Saint-Louis pour découvrir la transformation de la canne et les différents métiers qui y sont associés.

Le vendredi 21 septembre, notre classe de 3ème du collège Michel Debré de la Plaine-des-Cafres a visité l’usine sucrière du Gol à Saint-Louis dans le cadre de sa formation en découverte professionnelle. L’occasion pour nous d’observer pour la première fois le fonctionnement d’une usine.

viste du gol (1)

Odeurs et forte chaleur

Dans un premier temps, la visite des locaux nous a permis de connaître les différentes étapes de la fabrication du sucre : réception de la canne, pesée, échantillonnage et contrôle de qualité. Puis broyage, épuration, décantation, évaporation et, enfin, cristallisation avec production du sucre.

Au fil de la visite, nous avons dû affronter, le bruit des machines, la forte chaleur ambiante, les odeurs parfois dérangeantes et entêtantes qui règnent constamment dans l’enceinte de l’usine. Après l’ascension de quelques passerelles et escaliers étroits et vertigineux qui sillonnent le bâtiment, une dégustation nous a permis de découvrir les différentes saveurs, textures et intensités du sucre.

viste du gol (4)

380 employés

Notre classe de 3e PEP, dont le projet est pour l’essentiel de découvrir l’économie locale et les métiers qui y sont associés, s’est intéressée à l’organisation du travail qui, en période de campagne sucrière, se répartit en quatre groupes se relayant toutes les huit heures.

380 personnes travaillent à l’usine en comptant en plus des ouvriers, des techniciens de la balance, les conducteurs de cachalots. L’usine regroupe des métiers appartenant au domaine de l’agriculture, de la production en sucrerie, du conditionnement, du transport et du commerce.

viste du gol (2)

À l’usine du Gol se côtoient des métiers uniques et spécifiques comme le cristalliseur (chargé de la cristallisation du sucre), l’évaporeur (qui s’occupe de la production du sirop après l’évaporation de l’eau
dans le jus de canne), l’opérateur épurateur (chargé d’enlever les impuretés dans le jus de canne) ou encore l’opérateur turbineur (qui surveille le sucre à la sortie de la centrifugeuse et vérifie sa couleur et son aspect). Autant de métiers qui nécessitent une formation particulière assurée en interne par l’usine elle-même.

Cette visite forte en sensations et enrichissante en matière de découverte des métiers nous a permis de passer un agréable moment ensemble et de découvrir un aspect important de l’économie locale : la production du sucre.

La 3e PEP du collège Michel Debré


Publicité

x