Publicité
troupe de théâtre jeune salle municipale araucarias dossier q

Certains comme Hannah font du théâtre depuis plusieurs années, d'autres commencent tout juste. (Photo Yann Huet)

Jeunes pousses sur les planches

facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article a été publié dans le QJ du 26 septembre 2018.

Chaque mercredi, des comédiens en herbe âgés de 8 à 15 ans suivent des cours de théâtre au Tampon avec Brigitte Grasset de Cultur’peï. Un groupe passionné et passionnant.

Dans la salle des Araucarias, au Tampon, la petite troupe de comédiens répète, comme à son habitude. Chaque mercredi de 15h à 17h, ces jeunes âgés de 8 à 15 ans se retrouvent pour préparer les pièces de théâtre sur lesquelles ils travaillent, sous la houlette de leur professeur de théâtre Brigitte Grasset. Des exercices d’expression corporelle, de dynamisation, d’improvisation, etc.

troupe de théâtre jeune salle municipale araucarias dossier q

Drones, clones, clowns… ces comédiens ont déjà eu plusieurs vies. (Photo Yann Huet)

Louise, Anaïs, Hannah, Camille, Gabrielle, Louane, Mahel, Lucie, Carla et Yohann vont bientôt attaquer une version revisitée de la pièce « On ne badine pas avec l’amour » d’Alfred de Musset, totalement réécrite par Brigitte Grasset. «
L’objectif est de leur faire aimer le théâtre classique », précise le professeur. C’est aussi pour cette raison qu’elle a aussi soumis à sa jeune troupe de Saint-Joseph un autre grand classique, « Le Revizor » de Nicolas Gogol.

si on changeait le monde theatre culturpei

« Si on changeait le monde » se passe en 2084. (DR)

Si on changeait le monde!

Pas de quoi effrayer les comédiens, qui ont déjà quelques scènes à leur actif. Le samedi 8 septembre, ceux du Tampon jouaient pour la quatrième fois la pièce «Si on changeait le monde ! », une pièce de théâtre militante née en septembre 2017 et mise en scène par Brigitte Grasset.

L’histoire se passe en 2084. Le monde va mal, des enfants du monde entier décident donc de se réunir en société secrète pour tenter de sauver le monde. « En 2084, il y a encore des humains mais plus d’humanité », racontent Brigitte Grasset et ses élèves.

Le Tampon, troupe de théâtre jeune salle municipale araucarias dossier quotidien des jeunes Photo Yann HUET

Brigitte Grasset et ses jeunes comédiens du Tampon. (Photo Yann Huet)

« La pièce parle des différents problèmes que rencontre chaque pays que nous représentons, ajoute Mahel Payet, 15 ans. Par exemple, les guerres, le fossé entre les riches et les pauvres, la mafia. »

Transmission

« Nous en oublions les valeurs essentielles  que sont l’amour, la solidarité, la générosité », ajoute Camille Gonthier, 12 ans. « Il était important pour nous de transmettre ces valeurs aux jeunes spectateurs », complète Anaïs Técher, 13 ans.

Et Mahel de poursuivre : « la pièce est d’autant plus forte qu’elle est jouée par des enfants et des adolescents. »

Bravo à la Sesem, Société extra secrète des enfants du monde, pour ce beau message et pour leur travail au sein de Cultur’pëi !

theatre culturpei si on changeait le monde

« S’adapter sur scène est la forme ultime d’intelligence » selon Brigitte Grasset.

 

 


Publicité

x