Publicité(728X90)WEB_SEPT_PRIX
Web

Précision et délicatesse sont nécessaires pour faire des robots. (© Myriam Dandine)

La robotique, c’est fantastique !

facebooktwittergoogle_plusmail

Les vacances de huit jeunes stagiaires roboticiens au fab lab de l’association Science Réunion ont été studieuses : en quatre jours, ils ont fabriqué des robots insecte et des voitures autonomes de A à Z.

(© Myriam Dandine)

Premières réalisations des apprentis roboticiens. (© Myriam Dandine)

La concentration est maximale dans le fab lab de l’association Science Réunion à Saint-Paul. Lilou, Maya, Mahé, Mathys, Louis, Amaury, Eloi et Marius en sont à leur troisième jour de stage robotique/maker. Encadrés par deux animatrices, Gaoury et Anrifa, il ne leur reste plus qu’un seul jour pour finir leurs robots insecte (les dernières connexions et la décoration en carton) qui rejoindront leurs véhicules autonomes, déjà terminés.

Lilou a demandé aux animatrices d'aller chercher les vraies annonces à coller sur son cachalot. (© Myriam Dandine)

Lilou a demandé aux animatrices d’aller chercher sur Internet les vraies annonces à coller sur son « cachalot ». (© Myriam Dandine)

Lilou, 11 ans, qui entre en 5e au collège Jean-Marqué à La Possession, a donné à son véhicule autonome l’aspect d’un cachalot, le camion à remorque qui transporte les cannes à sucre : « Au départ, on a tous eu un kit avec différents éléments, une planche, quatre roues, le porte-piles… Puis, on a fixé l’ensemble avec des vis et le pistolet à colle. J’envisage de construire une mini campagne où je mettrai mon camion. Est-ce que je me suis inspirée d’un modèle particulier pour le faire? Non, j’ai juste utilisé mes souvenirs ! En allant à l’école, on était parfois dans les embouteillages à cause de ces camions. »

Lilou était venue au stage science qui avait eu lieu en mars. Cette expérience, ajoutée à celle de cette semaine, l’ont convaincue de s’inscrire aux ateliers robotique hebdomadaires qui auront lieu en période scolaire les mercredis et les samedis. « Ce que j’aime bien en robotique, c’est qu’avec le même matériel, on peut créer des choses différentes. On a une grande liberté d’esprit. « 

Mahé a découvert qu'un domino pouvait être autre chose qu'une pièce d'un jeu. (© Myriam Dandine)

Mahé a appris que l’autre nom du serre-fils – qui permet de lier deux fils électriques ensemble – est le domino. (© Myriam Dandine)

Autour des tables assemblées pour n’en faire qu’une grande, Mahé, 12 ans, qui entre en 4e au collège Jules-Solesse du Bois-de-Nèfles à Saint-Paul, termine la construction de son robot insecte : « Il me reste à finir les capteurs. » Avec précision et délicatesse, il relie les différents éléments avec des fils via le domino selon le plan où tout est détaillé : « Le M, c’est pour moteur, le P pour piles, le I pour interrupteur et le C pour capteur », explique Mahé.

(© Myriam Dandine)

Le plan à suivre. (© Myriam Dandine)

Pour sa première participation au stage, il est plutôt satisfait : « C’est cool, on apprend à faire des nouvelles choses. Ce robot insecte avance et tourne quand il y a un obstacle. « 

 


Publicité(728X90)WEB_SEPT_PRIX

x