PublicitéQJ_Octobre_2021_WEB
A la bibliotheque départementale de La Réunion, une exposition sur la pauvr

Photo David Chane

Non au gaspillage alimentaire !

facebooktwittergoogle_plusmail

Chaque année, dans chaque famille, on jette entre 20 et 30 kilos de nourriture. Pas des déchets : de la nourriture encore bonne à consommer.

On la jette parce qu’on l’a oubliée dans le frigo, qu’on en a acheté trop, ou qu’on n’a plus envie de la manger. Ce gaspillage alimentaire, on peut l’éviter. Si on fait attention à notre liste de courses par exemple. Ou si on transforme les produits, au lieu de les jeter à la poubelle : les fruits peuvent devenir des confitures, les légumes des soupes, etc.

De la même manière, les  agriculteurs et les entreprises qui fabriquent ce que l’on mange, tout comme les magasins qui le vendent, jettent des quantités importantes de nourriture tout au long de l’année. Par exemple quand elles n’ont pas réussi à la vendre et que la date de péremption (la date limite de vente) se rapproche.

Sur une planète où beaucoup de gens ne mangent pas à leur faim, c’est triste.

Et la pauvreté alimentaire, ce n’est pas que dans les pays lointain où règne la famine : elle existe aussi à La Réunion.

C’est ce qu’a expliqué Bruno Prochasson à la classe de CM2 de l’école Léon Dierx (Saint-Denis), qui s’était déplacée pour l’occasion à la bibliothèque départementale de La Réunion.

Bruno Prochasson est le secrétaire général de la Banque alimentaire des Mascareignes, qui lutte notamment contre le gaspillage alimentaire. La Banque alimentaire a ainsi récupéré 180 tonnes de produits en 2015 pour les distribuer à ceux qui en ont besoin. Les grandes surfaces, les magasins, les producteurs de nourriture jouent le jeu. Plutôt que jeter, ils donnent cette nourriture à la Banque alimentaire, qui a pu aider en 2015 93 000 personnes à La Réunion. Au total, avec les aides qui viennent de métropole, 520 tonnes de nourriture, soit environ 50 000 repas, ont été distribuées.

Une grande exposition est consacrée au thème de la pauvreté : elle est actuellement visible à la bibliothèque départementale de La Réunion.

 

Avec Nathan, Justine, Noa et ses camarades de la classe de CM2 de l'école Léon Dierx, à Saint-Denis, Simon a suivi la conférence sur le gaspillage alimentaire. Photo David Chane

Avec Nathan, Justine, Noa et ses camarades de la classe de CM2 de l’école Léon Dierx, à Saint-Denis, Simon a suivi la conférence sur le gaspillage alimentaire. Photo David Chane

 

 


PublicitéQJ_Octobre_2021_WEB

x