Publicité(728X90)WEB
hands-1063442_1280
Article précedent «
Article suivant »

Savoir vendre son diplôme

facebooktwittergoogle_plusmail

A l’occasion de la semaine école-entreprise, organisée par le Medef et le Rectorat du 14 au 18 décembre, 49 élèves du lycée professionnel Antoine Roussin à Saint-Louis se sont soumis à une simulation d’entretien d’embauche face à de vrais professionnels. Un exercice loin d’être évident mais très formateur pour ces lycéens qui, pour certains, entreront dans la vie active dans six mois. A quoi sert un entretien d’embauche ? Comment le réussir ?

Postuler à une offre d’emploi, envoyer un CV et une lettre de motivation, passer un entretien d’embauche… La vie active te semble encore loin et pourtant, dès aujourd’hui, tu es amené à y penser. En 3e, tu dois choisir l’entreprise où effectuer ton stage. A peine le 2e trimestre écoulé qu’il faut déjà définir un projet d’orientation, cocher la case « pro » ou « général », et donner aux grands – les profs, les parents – une idée précise du métier auquel tu te destines. Parmi les étapes incontournables à l’obtention d’un emploi : le fameux entretien d’embauche. Redouté par de nombreux candidats, ce moment d’échanges entre le futur employeur et le candidat permet de savoir si ce dernier possède les compétences nécessaires pour le poste à pourvoir.

1. Préparer son entretien

La préparation est indispensable. On ne se présente pas à son futur employeur en improvisant. Ce dernier te laissera la parole dans un premier temps. Tu devras alors te présenter, décrire ton parcours, tes compétences, ton projet et prouver que tu es motivé. Attention cependant à « ne pas trop le préparer », comme le précisent Lisa Lebon d’Orange Réunion et Laëtitia Marzelliere d’Ageform, car tu risques de perdre en spontanéité.

« Vous connaissez déjà, sans vous en rendre compte, 80 % des réponses à nos questions », assure Alban Godon d’EDF. Pour ne pas être pris au dépourvu, la préparation est donc indispensable.

"Mon point faible est que je ne sais pas encore ce que je veux faire plus tard." Sandrine, 19 ans (Crédit: Yann Huet)

« Mon point faible est que je ne sais pas encore ce que je veux faire plus tard. » Sandrine, 19 ans (Crédit: Yann Huet)

2. Avoir un projet défini

« Cela ne sert à rien de répondre à une offre d’emploi si vous n’avez pas de projet clair et précis », prévient Eglantine Plante de Suez. Selon elle, il est nécessaire de définir au moins le secteur dans lequel tu souhaites travailler, ou dans l’idéal, la fonction. « Si vous n’avez pas de vrai projet professionnel, vous aurez du mal à être convaincant », poursuit Eglantine Plante.

3. Ne pas stresser et rester soi-même

« Les gens de l’entreprise sont des gens accessibles avec qui on peut échanger », rappelle Alexandre Gauthier d’Adecco. Le stress, on oublie. Les recruteurs ne te veulent que du bien et espèrent eux aussi travailler avec toi. Il faut se dire que c’est rien de plus qu’une discussion qui ne peut qu’être positive. Au mieux, tu seras pris et au pire, tu ne le seras tout simplement pas.

Rien de grave, donc ! Pour séduire son futur employeur, il faut donc rester soi-même. « Vous êtes les mieux placés pour parler de vous, le recruteur ne demande qu’à vous découvrir», précise Giovanni Ognard de Sodegis.

4. Mettre en valeur ses compétences

Les candidats ont souvent du mal à se vendre et ne mettent pas assez en valeur leurs qualités et compétences. Parfois, ils ne se rendent même pas compte qu’ils en possèdent ! Un stage à l’étranger, un coup de main régulier donné à son voisin, une passion sont autant d’atouts en sa faveur : il faut en parler.

« Un élève qui a réussi à obtenir un stage à Madrid par ses propres moyens, il m’intéresse par exemple ! confie Alexandre Gauthier. Je me dis qu’il est débrouillard. »

"On m'a fait remarquer que j'aurais dû mettre davantage en valeur mon stage à l'étranger." (Julia, 19 ans)

« On m’a fait remarquer que j’aurais dû mettre davantage en valeur mon stage à l’étranger. » (Julia, 19 ans)

5. Une attitude et un dress code irréprochable

« La première impression pèse très lourd », rappelle Jean-Marc Tombarello, proviseur au lycée Antoine Roussin. L’apparence est très importante lors d’un entretien d’embauche. Jeunes hommes, les vêtements doivent être choisis avec soin. On évite les shorts et les débardeurs au profit d’une chemise et d’un pantalon, on enlève ses boucles d’oreilles, on se rase. Mesdemoiselles, les jupes ne doivent pas être trop courtes et les tops pas trop décolletés. Vous devez refléter l’image de votre future entreprise.

Le savoir-être est aussi primordial : Le recruteur appréciera les candidats polis, s’exprimant bien, aussi bien au niveau du débit et du ton que du vocabulaire, ceux qui n’interrompent pas l’employeur et savent être à l’écoute. Tu viens te « vendre » mais tu ne dois pas monopoliser l’échange ! Il faut aussi faire attention à bien se tenir, à avoir une posture décente.

Les conseils d’un recruteur professionnel, conseils sur l’attitude à adopter, témoignages de « candidats »: L’intégralité du dossier est disponible en PDF. A vos marques, prêts, téléchargez!

 


Publicité(728X90)WEB

Publicité

Le réchauffement climatique...

Loading ... Loading ...
x