Publicitébanniere-QJ-MAR-728X90
eleves classe
Article précedent «

L’école en Guinée

facebooktwittergoogle_plusmail

Dans le cadre de notre partenariat avec Globe Reporters, nous publions les articles réalisés par les élèves de La Réunion. Deux groupes de la 6e du collège de l’Etang Saint-Paul ont travaillé sur l’éducation en Guinée, celui de Nicolas, Batiste, Odilon et celui d’Anaïs, Ouarda et Hugo.

A Conakry, en Guinée, il y a des écoles privées et publiques. Dans l’école privée, il y a 22 élèves en moyenne dans les classes maternelles. Dans le primaire, il y a 26 élèves en moyenne. Dans le collège, il y a entre 32 et 33 élèves. Dans le public, les classes sont surchargées : parfois 80 enfants, raconte Abdoulaye Wann, le fondateur de l’établissement scolaire Hamdallaye. Dans le public, il y a plus d’enfants mais l’école est gratuite sauf la cantine.

Au primaire, les élèves commencent à étudier vers l’âge de 6 ans. Les élèves à la maternelle étudient à partir de 3 ans. En Guinée les écoles enseignent les mêmes matières qu’en France et pratiquent des sports comme le football et le basket.

Les élèves portent un uniforme. Au primaire et au collège, il est kaki. Au lycée, l’uniforme et bleu et banc. Les élèves vont à l’école à pied, d’autres en voiture ou en bus, car leur maison est loin de l’école.

Comme en France, les élèves passent des examens: le brevet et le bac, explique Mariama, 18 ans. Mais le taux de réussite dans les écoles publiques est faible. L’année dernière, il y a eu 96 000 lycéens qui ont passé le bac et 27 000 admis, selon Abdoulaye Wann.

Les filles vont moins à l école que les garçons : il y a environ 40% de filles et 60% de garçons. Les filles ne peuvent pas faire les mêmes études que les garçons car les filles quand elles arrivent chez elles, elles doivent aider leurs mères à faire les travaux ménagers.


Publicitébanniere-QJ-MAR-728X90

Publicité

Le réchauffement climatique...

Loading ... Loading ...
x