Publicité728 Cine╠ü
Tchouck ball jeunes
Article suivant »

A fond le tchouk

facebooktwittergoogle_plusmail

Sur la plage de Saint-Leu, la crème et les lunettes solaires ainsi que la casquette sont de mise. Même à 10h du matin, « soley i pouak ». Et nos 12 adolescents ne sont pas venus là pour faire bronzette. L’équipe a un tout autre objectif en tête : les championnats du monde de beach tchoukball. La compétition se tiendra cette année du 2 au 12 août 2017, à Bali.

Une délégation de jeunes tchoukeurs de l’île s’envolera vers cette paradisiaque île d’Indonésie pour représenter la France chez les moins de 18 ans. Au programme du séjour : le championnat jeunes bien sûr, mais aussi une visite de Bali et de ses lieux emblématiques.

En salle, sur le sable et sur gazon

tchoukball

Le beach tchoukball (tchoukball sur sable) est l’une des variantes de ce sport de ballon encore tout jeune sur l’île mais qui ne cesse de se développer. « Le tchoukball se joue sur trois types de terrain : en salle, sur le sable et sur gazon », nous explique Thierry Grimaud, le président de la ligue réunionnaise.

« L’objectif est de lancer la balle sur le cadre et que l’adversaire ne puisse pas la récupérer lorsqu’elle rebondit, simplifie le président de la ligue. S’il la récupère, le match se poursuit. S’il n’y arrive pas, ton équipe gagne le point ».

Pour pimenter un peu le jeu, les joueurs n’ont pas le droit de tirer à tout-va, sans s’appliquer. En effet, si tu tires mais que le ballon atterrit hors du cadre, c’est toi qui donne un point à l’équipe adverse. S’ajoutent à ces règles celle des « 3 » : pas plus de 3 passes, pas plus de 3 appuis, pas plus de 3 secondes avant un tir, pas plus de 3 tirs sur le même cadre, etc.

Un match se joue en 3 X 15 minutes, entrecoupées de 2 petites minutes de pause. « C’est physique ! », rappelle Thierry Grimaud.

Non violent

tchoukball

S’il peut rappeler le handball et même le volley-ball avec ses manchettes, le tchouk possède aussi ses propres spécificités. Ici, pas de camp, les équipes peuvent tirer sur les deux cadres, à condition de ne pas le faire trois de suite sur le même. On n’attaque pas non plus son adversaire : « On n’empêche pas le tir, on n’empêche pas la passe ». La discipline a d’ailleurs été inventée par un médecin suisse qui en avait marre de voir à son cabinet des patients souffrant de traumatismes ou de blessures causés par le sport.

Privilégier l’esprit collectif plutôt que la confrontation physique, c’est notamment ce qui plaît à ceux qui le pratiquent (lire les avis ci-contre).

« Montrer qu’on est là »

tchoukball

Pas question cependant d’être trop « peace and love » à Bali : face à des équipes asiatiques redoutables, il faudra en effet montrer ce que les tchoukeurs 974 ont dans le ventre pour tenter de remporter le titre de champion. « Honnêtement, on ne s’imagine pas terminer premiers, avoue Nicolas Gaillard, 18 ans. L’année dernière, on est arrivés 2e du tournoi dans notre catégorie. On a perdu 63-20 face à Macao et c’est déjà bien ! En Asie, ils ne s’entraînent pas comme nous, c’est plus intense, plus physique et ils s’entraînent bien plus. » Et d’ajouter : « Il faut dire aussi que le tchouk est installé depuis une trentaine d’années là-bas et qu’il y a de gros enjeux, comme pour le foot en France ».

Pour Naomi Grimaud, 16 ans et demi, le but à Bali sera surtout de « montrer que nous aussi on est là et qu’on est performants et d’inviter les tchoukeurs indonésiens à La Réunion ». Mais surtout, « ne pas finir derniers ! »

Quel est le niveau des jeunes Réunionnais ?

Ils n’ont pas à rougir de leur niveau ! Certains joueurs ici pourraient d’ailleurs tout à fait intégrer l’équipe de France. Par contre, le champion du monde en titre, c’est Taïwan et ils dominent loin devant.

On peut commencer à tout âge ?

On peut commencer le tchoukball très tôt, dès 7 ans. L’avantage c’est qu’il s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes, aux jeunes qu’aux plus âgés, de toutes conditions physiques. On peut même faire des rencontres intergénérationnelles, c’est un sport vraiment ouvert à tous.

Est-ce que le tchouk est développé dans les îles voisines ?

La ligue est justement en train d’établir un programme d’échanges sur 4 ans avec l’île Maurice, les Seychelles et le Sri Lanka. Le 14 août se tiendra aussi l’assemblée générale de la fédération internationale à Taïwan. Ce sera l’occasion de soumettre l’idée d’organiser les prochains championnats du monde à La Réunion.

Textes : Gaëlle Guillou

Photos : Emmanuel Grondin


Publicité728 Cine╠ü

x