Publicitébanniere-QJ-MAR-728X90
Photo512

Allô ? Il n’y a plus personne au bout du fil dans les cabines téléphoniques

facebooktwittergoogle_plusmail

Tu n’as sans doute jamais utilisé cette drôle de boite de métal et de verre…

Depuis le début des années 70, elles faisaient partie du paysage urbain mais, dépassées par la révolution du GSM, elles vont rejoindre les musées: les dernières cabines téléphoniques sont sur le point de disparaître des rues.
Pour les moins de 20 ans, c’est vrai, elles ne sont que les fossiles d’une préhistoire numérique qu’ils remarquent à peine, mais pour la majorité de la population, elles ont été pendant très longtemps un outil indispensable de la vie quotidienne.
Avec l’apparition du téléphone mobile, le temps moyen d’utilisation était en 2016 de moins d’une minute par cabine et par jour, contre plus d’une heure en 1998.
Si elles ne serviront plus à communiquer, certaines cabines auront cependant d’autres usages.
Les communes ont en effet la possibilité, si elles le souhaitent, de conserver l’habitacle « dans le cadre d’un projet culturel ou artistiques », précise l’opérateur Orange, « nous faisons alors don de l’habitacle à la mairie, qui en devient propriétaire », pour en faire une boîte à lire par exemple.


Publicitébanniere-QJ-MAR-728X90

x