Publicitébanniere-QJ-MAR-728X90
francophonie médiathèque

Une bibliothèque francophone.

Article précedent «

Francophonie et Roumanie: deux mots qui riment avec liberté

facebooktwittergoogle_plusmail

En partenariat avec Globe Reporters, nous publions les reportages réalisés par les élèves de La Réunion. La 5e Carangue du collège Jean Lafosse a travaillé sur la francophonie en Roumanie.

Un tiers des Roumains sont francophones. « La francophonie demande à être entretenue et développée ». C’est une des priorités du président de la République.

La Roumanie présidente de l’Union Européenne

Il y a 24 établissements bilingues francophones dont 13 détenteurs du label «  France Education ». Mais un seul lycée français existe en Roumanie. Par contre, il y a 4 Alliances françaises aux alentours de Bucarest. Il y a aussi une antenne au nord et une au nord-est. On accueille à tous les âges et des formations en entreprises sont développées. L’enseignement du FLE (Français Langues Etrangères) est aussi pratiqué.

400 projets en l’espace de 7 mois !

Un exemple : un projet intitulé « c’est ma ville » a été lancé. Les établissements scolaires font des échanges. Plus de 200 établissements et plus de 5 000 élèves sont impliqués.  Parler et échanger : tel est le but.

La francophonie est réelle

La France est présente partout et Bucarest est surnommée « le petit Paris ». Le Français se sent tout de suite chez lui en Roumanie. Il y a environ 3 500 Français recensés en Roumanie. Des usines Dacia emploient 30 000 salariés. Il y a aussi des usines d’Airbus, d’Engie, de Michelin.

Parler français est un plus pour, par exemple, aller travailler dans un pays francophone parce qu’il y a des possibilités d’embauche.

Nous constatons donc que la francophonie est cruciale en Roumanie. Le « petit Paris « est le symbole d’un grand pays dans lequel pratiquer la langue française est un vrai avantage.

 


Publicitébanniere-QJ-MAR-728X90

Publicité

Le réchauffement climatique...

Loading ... Loading ...
x