Publicité
280px-Cob_Normand_Haras_St_Lo_001
Article précedent «
Article suivant »

Il faut sauver le cob!

facebooktwittergoogle_plusmail

K12, étalon cob normand, représente l’une des dix races de chevaux de trait en France. Ils pourraient disparaître

 

 
Depuis la mécanisation de l’agriculture et de l’armée, après la seconde guerre mondiale, le cob est au chômage et la race disparaît.
Descendant du carrossier normand, cheval destiné à tracter des véhicules légers,  ce cheval est pourtant super-polyvalent: on peut le monter, l’atteler en carriole, l’utiliser en agriculture pour les vignes, les champs ou le maraîchage…
Ancien jockey né d’une famille agricole, Philippe Lucas essaie de le sauver.
Avec son épouse, ils accueillent des chevaux en souffrance pour la Fondation Brigitte Bardot, ont récupéré Kob, un étalon de 20 ans dans un état d’isolement et de santé déplorable. Depuis, ce reproducteur a repris 150 kg et du muscle. Il a déjà sailli quatre juments, dont trois sont pleines.
Mais son nouveau propriétaire met en garde face à la consanguinité, une des causes du tarissement de la race…


Publicité

x