Publicitébanniere-QJ-MAR-728X90
Annaelle

Annaelle (Crédit: collège de Ttrois-Bassins)

Article précedent «

Le Studio Bus au collège (partie 2)

facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article été rédigé par Mahé et Hugues, élèves de 6e4 au collège de Trois-Bassins.
La première partie de l’article est à découvrir ici!

Nous avons écouté les chansons d’Anaëlle, de Gwendal et de Loane qui étaient les premiers à enregistrer dans le Studio Bus. Voici nos impressions sur leurs chansons et voici leurs réponses à nos questions :

Annaelle
Annaelle (Crédit: collège de Trois-Bassins)

Annaelle (Crédit: collège de Trois-Bassins)

La chanson d’Annaelle est très belle, on ne savait pas qu’elle chantait si bien. Elle monte dans les aigus et dans les graves facilement. Elle a dû beaucoup s’entraîner, c’est épatant. Comme elle chante très bien, Mme Levasseur lui a demandé de faire les chœurs sur plusieurs chansons.

– Comment ça se passait dans le Studio Bus ?
– Nous étions trois, Mme Levasseur, le responsable de l’enregistrement monsieur Louiso et moi. MmeLevasseur nous aidait à gérer le stress et nous guidait comme un chef d’orchestre. Il suffisait de bien se concentrer pour pouvoir réussir à chanter.

– Tu as choisi de reprendre la chanson « Maman » de Louane, qu’as-tu voulu exprimer avec ta chanson ?
J’ai voulu démontrer aux gens que ma voix, je ne l’ai pas choisie, mais que, grâce à elle, j’ai quelques avantages. Cela a permis de montrer à toutes les personnes qui m’ont jugée que même avec leurs critiques je continuerai d’avancer.

– As-tu toujours aimé chanter ?
– Oui, je chante depuis toute petite.

– Qu’as-tu ressenti quand tu as chanté ?
– J’ai ressenti que je pouvais enfin faire comprendre aux gens mon complexe.

– Comment as-tu vécu cette expérience ?
– Cette expérience m’a permis de pouvoir exprimer ce qui auparavant était mon complexe. Cette expérience est formidable, s’il fallait recommencer, je le ferais avec grand plaisir.

Gwendal
Gwendal (Crédit: collège de Trois-Bassins)

Gwendal (Crédit: collège de Trois-Bassins)

La chanson de Gwendal ressemble à un rap. Il a repris « Ca m’vénère » du Palmashow. Elle est très drôle, les paroles sont amusantes. Il chante avec de la joie qui est communicative. Il change souvent de tempo : son débit est parfois rapide, parfois lent.

– Aimes-tu chanter et t’es-tu entraîné à la maison ?
Je n’aime pas chanter et je m’entraînais plutôt au collège.

– Comment as-tu vécu cette expérience ?
– C’était une expérience très différente de ce qu’on fait d’habitude. Je n’aime pas chanter mais là j’ai trouvé ça très amusant.

Loane
Loane (Crédit: collège de Trois-Bassins)

Loane (Crédit: collège de Trois-Bassins)

Loane chante très bien, on ressent beaucoup d’émotions. Elle rend hommage à l’île de La Réunion. Sa voix est aiguë et belle. Elle parle de ses sentiments et de sa vie de tous les jours. Au début c’est rythmé et à la fin c’est doux.

– Quelle chanson as-tu choisie ? Pourquoi ?
– J’ai choisi la chanson d’Amel Bent, « Ma Philosophie » car elle décrit sa personnalité à travers cette chanson. La réalité est présente du début à la fin, je voulais donc faire de même en parlant de moi, en disant d’où je viens, etc. J’aimais bien aussi la mélodie.

– Chantes-tu souvent ? La musique est-elle importante pour toi ?
– Oui, je chante souvent mais uniquement en écoutant de la musique. C’est un besoin naturel pour moi, je suis née dedans et j’adore ça. C’est très important à mes yeux.

– Est-ce que les membres de ta famille chantent ?
– Oui, mon parrain chante du séga (Titi) et mon tonton, ma tati, mon cousin et ma cousine chantent aussi du séga (ils forment le groupe Lumière).

– Comment trouves-tu le résultat final ?
– J’ai beaucoup aimé car avec une chanson d’Amel Bent j’ai pu créer des rimes qui me correspondent, à moi, à ma vie, mon vécu et aussi à ma personnalité. J’en suis très fière.

– Qu’as-tu voulu exprimer à travers ta chanson ?
– J’ai voulu exprimer ma personnalité en jouant avec les mots, j’ai voulu montrer qui je suis réellement et ce que je pense mentalement. Et j’ai aussi voulu valoriser mon île.

 

On dirait qu’ils ont fait ça toute leur vie et que ce sont des professionnels. On pourra écouter leurs chansons au CDI et découvrir leurs textes. A la fin de l’année, les élèves pourront présenter leur talent lors de la « journée des talents ».


Publicitébanniere-QJ-MAR-728X90

x