PublicitéQJ-15-euros-an
Grand Raid

Pascal Blanc (Photo Emmanuel Grondin)

Les imprévus, avec Pascal Blanc

facebooktwittergoogle_plusmail

Dix jeunes de l’Unité Jeune Adulte (UJA) de la Clinique des Flamboyants du Port ont rencontré en juillet le traileur Pascal Blanc. Le groupe de parole, encadré par Margaret Ah-Pet, psychologie et Julie Boussel, adjointe responsable unité de soins, a choisi pour thématique le défi de Pascal Blanc: finir la course GR10 (900 km), la grande traversée des Pyrénées, en dix jours. Retrouve le compte-rendu de la séance précédente ici et la suivante demain sur notre site web.

Séance 2: Les imprévus

[30 juillet 2019]

Départ de la séance sur le rappel de la précédente, puis visionnage des vidéos de la première semaine de course de Pascal Blanc : Première vidéo live lors de la canicule dès le lendemain de son départ, la deuxième vidéo 3 jours plus tard sous l’orage et la pluie et la troisième vidéo avec le témoignage de sa femme suivi de celui du docteur de l’aventure. L’équipe recueille nos premières impressions sur le parcours de Pascal Blanc (480km). A l’unanimité, nous sommes impressionnés et admiratifs devant son mental et son courage.

La séance est ensuite orientée sur les différents imprévus qu’a pu rencontrer le coureur et comment celui-ci a-t-il réagit face à ceux-ci. Après avoir surmonté les diverses intempéries, Pascal Blanc doit à ce moment revoir son objectif de temps car à 300 km de couse, celui-ci est alors à 11h de retard sur ses prévisions. Le parallèle est ensuite établi avec nos propres expériences, et notamment l’imprévu en soit, comme notre arrivée à la clinique. Plus globalement, le sujet de l’hospitalisation en lui-même n’est pas évident à vivre : nous faisons face à de nombreux imprévus. C’est vrai que la fatigue dû au traitement, l’état de dépression et autres aléas font partie de notre quotidien. Nous devons alors travailler sur notre état de santé avec l’aide du personnel soignant ainsi que de notre psychiatre.

Nous en sommes arrivés à la conclusion que les imprévus sont parfois difficiles à gérer : ils nous rappellent aussi le jugement des autres et donc le regard que nous avons sur nous-même.

Les jeunes de l’UJA


PublicitéQJ-15-euros-an

x