PublicitéQJ-15-euros-an
instagram

Les « likes » disparaissent sur Instagram

facebooktwittergoogle_plusmail

Le réseau social Instagram a décidé de ne plus afficher les « likes » pour que ses utilisateurs ne soient plus victimes de la « pression sociale ».

Personne n’y échappe. Lorsque nous publions une photo de nos vacances, de notre chien ou un selfie sur Instagram, nous nous attendons à avoir des « likes » de nos abonnés et d’utilisateurs étrangers. Beaucoup de « likes » peuvent flatter l’égo. Le contraire peut avoir un impact sur l’estime de soi et nous ne pouvons nous empêcher alors de penser que notre photo est ratée ou que nous sommes moches! Nous comparons nos »likes » et notre popularité à ceux des autres, etc.

Pour limiter cette « pression sociale », Instagram a récemment décidé de ne plus afficher le nombre de petits cœurs récoltés sous chaque photo et vidéo. Pour l’heure, le test n’est réalisé que dans sept pays: le Canada, l’Australie, l’Italie, l’Irlande, le Japon, le Brésil et la Nouvelle-Zélande. Pas de grand changement pour l’auteur du post: il a toujours accès au nombre de « likes ». Ses abonnés et les autres, en revanche, n’ont désormais aucune information à ce sujet.

Un bon début

Selon Mia Garlick, une responsable de Facebook (qui possède Instagram), les comportements sur Instagram sont les mêmes que dans la vraie vie. Les gens ont besoin de se divertir mais ont aussi besoin du regard des autres, de leur approbation, d’appartenir à une communauté. Lorsque cette quête d’attention n’est pas satisfaite, la personne peut exprimer un mal-être.

L’initiative du réseau social est bonne mais est-elle suffisante? D’autres combats son encore à mener sur Instagram: la chasse aux photos retouchées, les faux profils utilisés pour booster la popularité des influenceurs, le harcèlement en ligne.


PublicitéQJ-15-euros-an

x