Publicitébanniere-QJ-MAR-728X90
cm2

La classe de CM2 et le journaliste Kévin Bulard. (DR)

Article précedent «
Article suivant »

Ils rencontrent un journaliste du Quotidien

facebooktwittergoogle_plusmail

Les CM2 de Grande-Ravine et les 6e4 se sont retrouvés au CDI du collège pour rencontrer Kévin Bulard, journaliste au Quotidien.

C’était le jeudi 8 décembre. Nous sommes partis rejoindre la classe de 6e4 au CDI du collège pour rencontrer un journaliste du « Quotidien des jeunes ». On lui a posé des questions sur son métier comme « Quelles-ont les qualités requises pour faire ce métier ? », « Pourquoi avez-vous choisi de devenir journaliste ? » ou « Est-ce que vous aimez votre métier ? ».

Il nous a parlé aussi de la presse télévisuelle. Il nous a encouragés à se poser les 5 questions pour écrire nos articles : Qui/quoi ; Où ? ; Quand ? ; Comment ? ; Pourquoi ? Nous avons appris plein de choses sur le métier de journaliste et aussi les autres métiers de la presse comme celui du relecteur ou de l’imprimeur (on peut lire le journal avant tout le monde !).

Il nous a parlé du temps qu’il fallait pour faire un journal, du travail de tout le monde qui peut être risqué pour ceux qui exercent et filment sur des zones dangereuses, après les attentats, pendant les guerres. Ça nous a fait un peu peur quand il a parlé de son collègue qui marchait sur des milliers de balles… Mais il a dit que quand on aime son métier, ce n’est pas dur. Et puis, certains ont pensé que le métier de journaliste permet de voyager et de découvrir plus de choses. On a senti qu’il aimait son travail et qu’il était passionné.

Il répondait à nos questions avec joie et passion. Ensuite, les collégiens nous ont montré leur magazine. Puis c’était notre tour. Nous avons offert notre journal aux autres élèves et au journaliste. Il nous a félicités pour cepremier numéro !

Les CM2 de Grande-Ravine

Inès, Marie, Mucie, Sacha et Romuald. (DR)

Inès, Marie, Mucie, Sacha et Romuald. (DR)

INTERVIEW EXPRESS

• Est-ce que ça vous arrive de commettre des erreurs ?
– Oui, ça nous arrive de commettre des erreurs, même des fautes d’orthographe. Même si d’autres personnes relisent plusieurs fois les textes pour corriger les erreurs, il arrive qu’avec la fatigue et l’urgence on en laisse quelques-unes.

• Votre métier est-il difficile ?
– C’est un métier difficile mais passionnant. Certains journalistes se mettent en danger mais la loi nous suit c’est à-dire que si, sans faire exprès, on dit quelque chose qui est faux, on peut être soutenus.

• Comment êtes-vous devenu rédacteur ? Avez-vous exercé un autre métier avant ?
– J’ai fait plusieurs autres métiers avant. Il y a des écoles de journalisme mais c’est pas mal de faire d’autres études et d’autres métiers avant.

Iza et Louis. (DR)

Iza et Louis. (DR)

• Comment s’organise le travail ?
– Le journal fonctionne 24 heures sur 24, même  les jours fériés. On finit tard le soir car les journaux sont distribués tôt le matin et il faut mettre en page et imprimer. On se relaye certains jours pour ne pas être trop fatigués. Il n’y a pas que des journalistes, il y a d’autres personnes qui participent à la création du journal. Certains vont sur le lieu de l’action.

• Est-ce que vous utilisez beaucoup d’encre ?
– Les machines à encre sont très chères et il en faut beaucoup pour imprimer tous les journaux. Nous avons de gros bidons. L’imprimante fait trois étages.

Cette rencontre nous a donné envie de visiter les locaux du Quotidien avec les CM2 à Saint-Denis, au Chaudron !

Maria, Chloé, Iza et Cécile de la classe de 6e4


Publicitébanniere-QJ-MAR-728X90

x