PublicitéQJ-15-euros-an
armelle le nabasque site

Armelle Le Nabasque affectionne tout particulièrement l'écriture collective. (DR)

Article précedent «
Article suivant »

Révolunion, un roman jeunesse à plusieurs voix

facebooktwittergoogle_plusmail

Chaque mercredi et jusqu’au mois de juin, le QJ te propose de dévorer un nouvel épisode du roman « Révolunion » d’Armelle Le Nabasque. Les épisodes seront publiés en avant-première en version papier mais une séance de rattrapage sera proposée sur notre site web. Mais avant tout, revenons sur la genèse du roman et sur son autrice.

« Révolunion » est-il une fiction ou un roman d’anticipation ? La question mérite d’être posée, tant l’histoire imaginée et écrite par Armelle Le Nabasque a des similitudes avec des événements réels et d’actualité. Sans trop t’en dévoiler, l’autrice revient pour le QJ sur la genèse de son roman et son point de vue sur la société actuelle.

« Je pense que nous vivons un moment charnière et que malgré la grisaille actuelle l’envie d’une société différente que l’on considérait jusqu’ici comme un rêve impossible à réaliser a une chance de voir le jour, observe-t-elle. Il faut en tout cas que ce soit possible, pour les générations à venir » Et de préciser : «  La terre et la misère vont nous obliger à passer de l’utopie à la réalité. »

« Nous sommes à la naissance d’un éveil salutaire, est convaincue Armelle Le Nabasque, alors autant que cette naissance soit choisie plutôt que subie tant que nous le pouvons. Il va falloir s’armer de volonté et de patience. »

Né à 8 000 mondes

Une première version de « Révolunion » est née il y a un an dans le cadre de 8 000 mondes, un concept de séries audio local. Si « Révolunion » n’a pas remporté la bataille des pilotes en se classant en deuxième position, il a continué de mûrir dans l’esprit d’Armelle Le Nabasque. « J’ai eu envie d’écrire la suite et d’en faire un roman jeunesse », explique-t-elle.

C’est ce roman que nous te proposons de découvrir petit à petit chaque mercredi, jusqu’au mois de juin. Un grand merci à son autrice d’avoir accepté de le partager avec les lecteurs du QJ.

Si tu souhaites donner ton avis sur le roman, exprimer une réflexion liée au contenu de « Révolunion », n’hésite pas à nous les adresser à : qj@lequotidien.re

Et bonne lecture !


PublicitéQJ-15-euros-an

Publicité

Le réchauffement climatique...

Loading ... Loading ...
x