Publicitébanniere-QJ-MAR-728X90
bicross

(Photo d'illustration, Philippe Chan Cheung)

Tatyan Lui-Hin-Tsan et Jérémy Bodzen, riders d’avenir

facebooktwittergoogle_plusmail

Sacrés champions du monde cadets à Rock Hill (Etats-Unis) le jeudi 27 juillet, Tatyan Lui-Hin-Tsan et Jérémy Bodzen représentent l’avenir du BMX péi et tricolore. Une bonne nouvelle, forcément, à trois ans des JO de Tokyo et sept ans des JO 2024, pressentis à Paris.

C’est un doublé retentissant signé par La Réunion à Rock Hill, dans l’Etat de Caroline du Sud (Etats-Unis), où se déroulaient cette semaine les Mondiaux de BMX. Deux riders péi sont en effet devenus champions du monde cadets le 27 juillet : Tatyan Lui-Hin-Tsan chez les « boys 15 » et Jérémy Bodzen  chez les « boys 16 ». Une performance qui intervient deux semaines après leur titre européen décroché à Bordeaux.

En finale des « boys 15 », Lui- Hin-Tsan a démontré de grandes qualités techniques et fait parler sa vitesse, malgré un départ légèrement en dedans.

Des stages animés par les deux champions

Pas question toutefois de se reposer sur ces beaux lauriers américains. Pour Stéphane Hénaff, président du comité régional, il reste encore beaucoup à faire pour maintenir ce niveau d’excellence chez les riders péi. « Sur le haut niveau, c’est prometteur mais pour le reste, il n’y a pas eu vraiment de bons résultats cette année (…) »

Les deux champions du monde animeront ainsi un stage organisé par le Bicross Club Oméga de Saint-Paul à partir du 10 août avant de prendre part à une semi-nocturne à Cambaie, le 15 août.

 

 


Publicitébanniere-QJ-MAR-728X90

x