PublicitéQJ_Octobre_2021_WEB
c50a1af44f9a60c57f11702500e2f1c4
Article précedent «

#Sciences : Pour quelles raisons les plantes fleurissent-elles ?

facebooktwittergoogle_plusmail

Certains phénomènes semblent si naturels voir normaux à nos yeux que nous ne nous questionnons plus sur ce qui les motivent. Comment expliquer qu’au printemps, les plantes se mettent à fleurir toutes seules ? Comment savent-elles que c’est le bon moment pour le faire ?

Les plantes ne se mettent pas à fleurir pour notre unique plaisir. L’objectif plus essentiel qui explique ce phénomène est la reproduction. En effet, la fleur est l’organe reproducteur de la plante. C’est dans cette fleur que se trouve dans la plupart des cas, à la fois l’organe mâle (qui produit le pollen) et un organe femelle (qui produit l’ovule).

La plupart du temps, cet ovule est fécondé par du pollen provenant d’une autre plante. Ce processus aboutit à la graine. Les plantes fleurissent ainsi dans le seul but de se reproduire.

Mais comment la plante sait-elle à quel moment produire un bourgeon, pour donner quelque temps plus tard une fleur ? Et comment expliquer que cela se produit souvent au printemps, moment le plus propice à la reproduction ?

Deux facteurs expliquent cela. Tout d’abord le rythme interne des plantes et ensuite des facteurs environnementaux. S’agissant du groupe interne, cela dépende de chaque plante. Certaines plantes dites de « jour long » ont une horloge interne qui les conduit à fleurir lorsque la durée du jour est supérieure à un seuil, principalement au printemps et en été. Tandis que l’horloge interne des plantes dites de « jour court », est réglée différement. Cette horloge les pousse à fleurir lorsque la durée est inférieure à un seuil, surtout au début du printemps. Cette horloge les pousse à fleurir lorsque la durée du jour est inférieure à un seuil, surtout au début du printemps, comme les primevères ou à l’automne comme les chrysanthèmes en métropole.

Pour les facteurs extérieurs, deux signaux ont été identifiés dès 1920 pour expliquer le timing répété tous les ans pour la floraison. C’est d’abord la température, puis la durée du jour. Grâce à ces deux éléments, les plantes peuvent distinguer les saisons. Ainsi, elles savent facilement, qu’il est temps de fleurir.

 

 


PublicitéQJ_Octobre_2021_WEB

x