Publicitébanniere-QJ-MAR-728X90
plateau de tele

Notre classe sur un vrai plateau de télé!

Une première pour les élèves du collège Jean Lafosse

facebooktwittergoogle_plusmail

Cet article a été réalisé par la 5e Tilapia de Jean Lafosse et publié dans le QJ du 10 janvier 2018.

Vendredi 8 décembre, les élèves du collège Jean Lafosse se sont rendus à Réunion Première à Sainte-Clotilde. Ce fut l’occasion pour la 5ème Tilapia de visiter les locaux, de découvrir les métiers de la télévision et de la radio, et de rencontrer des journalistes bien connus.

Vendredi 8 décembre,on est allés à Réunion Première à Saint-Denis. On a visité la station grâce à un guide, Vincent Hoareau, chargé des relations publiques et médiateur des antennes.
Il nous a d’abord présenté le hall d’entrée, qui est grand et accueillant.
On y a vu l’ancien matériel exposé dans des vitrines. Et Vincent Hoareau nous a exposé l’histoire de Réunion Première.

Emerick

Il y a plusieurs niveaux dans les locaux de Réunion Première.
Au niveau -1, se trouvent les salles de maquillage. Mais nous n’avons pas pu y entrer, car elles étaient fermées. Généralement, les invités sont tous maquillés pour que la lumière ne se reflète pas sur leur visage. Le maquillage ne sert donc pas à rendre plus beau, mais il rend l’image plus nette, plus efficace.
A côté des salles de maquillage, se trouve la régie nodale où l’on trouve plusieurs salles :
– la régie : une salle où l’on contrôle toutes les images sur plus d’une dizaine d’écrans. C’est là que nous avons appris qu’on pouvait modifier le décor d’une pièce grâce à un logiciel ;
– la salle des sons : où l’on améliore le son, les voix. Les murs de cette pièce sont recouverts de mousse, afin d’éviter que les bruits extérieurs ne rentrent ;
– le nodal : où l’on envoie des images par satellite.

interview Vincent Hoareau

Vincent Hoareau a été notre guide durant la visite.

Emerick, Hyana et Marie-Célin

Au niveau -1, il y a aussi des studios importants :
– le studio 1, où l’on trouve le coin « météo ». Le présentateur se place sur une croix marquée au sol, devant une toile verte. A l’écran au contraire, le téléspectateur voit une carte de La Réunion à l’arrière-plan. Pour pouvoir indiquer les villes et les régions de l’île, le présentateur regarde deux écrans placés à sa droite et à sa gauche.Certains élèves ont pu jouer au présentateur de « météo », mais ce n’était pas facile pour eux. En effet, le côté gauche de l’écran correspondant au côté droit de l’élève, et inversement. C’est l’effet-miroir.
– dans le studio 2, on présente généralement le journal télévisé. On peut voir une table ronde, un prompteur et des caméras (une caméra mobile et des caméras fixes automatiques, qui permettent de filmer les invités sous différents angles).

Emmanuel, un élève de 4ème, s’est mis à la place du journaliste du JT et a lu un texte qui était écrit à l’envers, mais qui apparaissait à l’endroit, sur le prompteur, grâce à un miroir sans tain. Il devait, à l’aide d’une télécommande, faire dérouler le texte. C’était très intéressant, mais pas facile, car il ne fallait pas s’arrêter de lire, et reprendre son souffle.

Hyana, Dimitry, Emerick, Ismaël, Yohann, Priscilla, Divya

journaliste Pascal Souprayen

Rencontre avec le journaliste Pascal Souprayen.

Au niveau 1, on a vu une grande salle de rédaction où 31 journalistes travaillent habituellement. C’est là qu’on décide des sujets de reportage et d’interviews.
Sur le mur, on a reconnu la « charte d’éthique professionnelle des journalistes », qu’on a étudiée en classe.
On a ensuite rencontré le personnel qui prépare le texte des journalistes (entre autres, Pascal Souprayen), le rédacteur en chef (Karl Sivatte).
Enfin, on a visité les studios de radio (la régie de production pour le son, la régie directe, les studios de production où l’on a pu interviewer Vincent Hoareau). On a alors assisté à une émission de radio et notre collège a été cité par le présentateur.

Hyana

A la fin de la visite, on a fait un Facebook Live avec Valérie Filain. On a préféré ce moment, car on pouvait poser des questions à la journaliste, communiquer avec elle réellement.

Emerick, Priscilla

Valérie Filain nous a guidés en répondant à des questions sur notre projet Globe Reporters sur Maurice, et sur notre rôle de journaliste : ce qu’on avait le droit de faire ou pas.

Léa

Nous sommes alors rentrés au collège avec un petit sac jaune offert par Réunion Première. C’était bien la preuve qu’on y était !

valerie filain

Un de nos moments préférés: l’échange avec Valérie Filain.


Publicitébanniere-QJ-MAR-728X90

Publicité

Le réchauffement climatique...

Loading ... Loading ...
x